Aller au contenu

Le Comptoir de l'ERP

Accueil > Normes WC PMR : les points importants pour les ERP (établissements recevant du public)

Normes WC PMR : les points importants pour les ERP (établissements recevant du public)

L’accessibilité des établissements recevant du public (ERP) aux personnes à mobilité réduite (PMR) est une obligation légale en France (loi du 11 février 2005). Cela implique, entre autres, la mise en place de toilettes PMR conformes aux normes en vigueur.

Quelles sont les dimensions pour des toilettes PMR ?

Un WC PMR doit offrir un espace suffisant pour permettre aux personnes à mobilité réduite de se déplacer et d’accomplir leurs gestes en toute autonomie.

    • Surface minimale : 1,50 m x 2,10 m pour garantir une liberté de mouvement pour les utilisateurs en fauteuil roulant.

    • Zone de manœuvre : Un diamètre de 1,50 m. Cette zone circulaire offre l’espace nécessaire pour que les personnes en fauteuil roulant puissent pivoter et effectuer leurs manœuvres.

    • Porte d’accès : La porte d’accès au WC PMR doit avoir une largeur minimale de 80 cm (ERP existants) et de 90 cm (ERP neufs). Cette configuration facilite l’entrée et la sortie du local, même pour les personnes en fauteuil roulant les plus larges.

Quels sont les éléments indispensables dans les WC PMR ?

Un WC PMR doit répondre à des exigences spécifiques pour garantir l’accessibilité et le confort de tous les utilisateurs. Voici une liste non exhaustive des éléments indispensables dans un WC PMR :

    • Pour la cuvette et les équipements associés :

        • La cuvette : Une hauteur d’assise entre 45 et 50 cm du sol, pour être adaptée aux transferts.

        • La barre d’appui latérale : Située entre 70 et 80 cm du sol, elle permet de faciliter le maintien et le transfert.

    • Pour la robinetterie et le lavabo :

        • Le lavabo : Il doit être accessible en position assise et debout avec une hauteur entre 80 et 85 cm du sol.

        • Le miroir : Sa partie inférieure doit être positionnée au maximum à 85 cm du sol et peut être incliné pour une meilleure accessibilité.

        • La robinetterie : Elle doit être facile à utiliser, à levier ou automatique.

    • Pour les autres équipements :

        • Le sèche-mains : Il doit être positionné entre 90 cm et 1,30 m du sol.

        • Le distributeur de savon : Il doit être positionné à la même hauteur que le sèche-mains.

Fonctionnalités techniques de la barre d'appui

Les barres d’appui jouent un rôle essentiel dans l’accessibilité des sanitaires et des espaces publics pour les personnes à mobilité réduite (PMR). En offrant des points de soutien et d’équilibre, elles permettent aux utilisateurs de se déplacer, se transférer et accomplir leurs gestes quotidiens en toute sécurité et autonomie.

Caractéristiques techniques des barres d’appui :

    • Matériau : Acier inoxydable, aluminium, PVC ou résine synthétique, choisis pour leur robustesse, leur durabilité et leur résistance à la corrosion.

    • Diamètre : Généralement compris entre 32 et 35 mm, offrant une prise en main confortable et ferme.

    • Forme : Droite, coudée ou en T, s’adaptant aux différents besoins et configurations d’espace.

    • Fixation : Murale, avec des platines robustes et des visseries adaptées au support (béton, placoplâtre, etc.).

    • Charge maximale : Garantie pour supporter le poids d’un adulte, généralement entre 100 et 200 kg.

    • Finition : Antidérapante, pour une meilleure adhérence et une réduction du risque de glissement.

Une signalétique claire et informative

La signalétique joue un rôle crucial dans l’accessibilité des WC PMR, permettant aux personnes à mobilité réduite de repérer facilement et intuitivement ces espaces. Le panneau signalétique doit être conforme aux normes en vigueur (norme NF P99-600 en France) et présenter les caractéristiques suivantes :

    • Visibilité : Panneau visible de loin, contrasté et suffisamment éclairé pour une perception optimale.

    • Symbole : Le symbole international d’accessibilité (fauteuil roulant) doit être facilement identifiable et conforme aux dimensions réglementaires.

    • Texte : Mention claire et lisible indiquant « WC PMR », éventuellement complétée par des informations complémentaires (par exemple, direction d’accès).

    • Braille : Traduction en braille du texte pour les personnes malvoyantes.

Un éclairage adapté

L’éclairage des WC PMR est primordial pour garantir le confort visuel et la sécurité des utilisateurs. Il doit respecter les principes suivants :

    • Éclairage uniforme : Répartition homogène de la lumière dans l’ensemble du local, sans zones d’ombre gênantes.

    • Éblouissement limité : Sources lumineuses positionnées de manière à éviter l’éblouissement, notamment pour les personnes en fauteuil roulant.

    • Intensité lumineuse suffisante : Intensité minimale recommandée de 200 lux, en veillant à un éclairage doux et non agressif.

    • Température de couleur adéquate : Température de couleur neutre (autour de 4000K) pour un rendu des couleurs fidèle et un confort visuel optimal.

Les risques et sanctions

Le non-respect de ces normes peut entraîner des sanctions importantes pour les gestionnaires d’ERP, pouvant aller jusqu’à
45 000 € d’amende et la fermeture de l’établissement.

Au-delà des sanctions, il est important de souligner que l’inaccessibilité des WC PMR peut avoir des conséquences graves pour les personnes à mobilité réduite, en limitant leur autonomie et leur participation à la vie sociale.